Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La boite à malice de Lajemy

Ici tu trouveras ma philosophie de vie, mes passions, ma vie, mon évolution et si tout ce fatra peut un tant soit peu t'inspirer c'est tout bon !

Le 15eme geste du colibri

Publié le 26 Septembre 2009 par ☼♥ Lajemy ♥♪ in écolo-colibri

Pour ce 15eme geste sous l'égide de Tetrao nous sommes invités à table à nous pencher sur la nourriture


Depuis que j'ai vu le film "home" qui m'a aidée à visualiser une chose que je savais mais sur laquelle j'avais du mal à mettre des images : la surconsommation de viande. Avec 1,4 milliard de vaches, le poids cumulé de tous ces ruminants est supérieur à celui de toute la population humaine avec ses 6 milliards d’habitants ! Et c’est de pire en pire. La production de viande a été multipliée par cinq depuis les années 1950, pour passer à 265 millions de tonnes

null

La surconsommation de viande nécessite beaucoup de ressources : il faut 10 kg d’orge ou de blé pour produire un kilo de viande. Et il faut cinq fois plus d’eau pour produire des protéines de bœuf que des protéines de soja.

Manger beaucoup de viande engendre une agriculture intensive car il faut produire d’importantes quantités de végétaux pour nourrir les animaux. A titre d’exemple, en France, l’essentiel de la culture céréalière sert à nourrir des animaux. Cette agriculture consomme directement ou indirectement de l’énergie fossile (pour la fabrication des engrais et pesticides et pour les machines agricoles) et engendre donc des émissions de CO2. Au niveau du réchauffement climatique, la production d’un kilo de bœuf engendre près de 80 fois plus de gaz à effet de serre (GES) qu’un kilo de blé et représente l’équivalent de 60 km en voiture ! . Si en plus on le remplace plutôt par des protéines végétales, le score s’améliore encore ! Songeons encore à ceci : l’agriculture que l’on appelle traditionnelle, et qui est en fait intensive, n’a que cinquante ans. Avant, tout était "bio" (dans le sens pas d’utilisation d’engrais chimiques ou de pesticides)  ! Et la consommation était bien moindre...

null


Viande et santé

Une alimentation saine, équilibrée et diversifiée constitue la clé de notre santé. Elle doit être adaptée à nos besoins et à notre métabolisme. Or, notre panier alimentaire est, en général, trop unilatéralement constitué d’hydrates de carbones (sucres), de graisses et de viande. La consommation régulière de viande, importante dans nos pays riches, est un phénomène récent. Mais nous en consommons trop et cet excès déséquilibre le régime alimentaire. Excès de protéines, excès de lipides, et particulièrement d’acides gras saturés, sources du fameux "mauvais cholestérol" : tout cela contribue aux risques d’ennuis cardio-vasculaires, d’obésité, de rhumatismes...

D’autre part, plusieurs études ont montré qu’un rapport existe entre la consommation d’une grande quantité de viande rouge et l’augmentation du nombre de cancers du gros intestin. Une alimentation équilibrée peut non seulement prévenir les risques de cancer de l’estomac et des intestins, mais également diminuer les risques d’autres formes de cancer telles que le cancer du sein, du poumon, de la prostate et de l’utérus.


Que faire ?

Il s’agit de trouver la bonne combinaison. C’est-à-dire davantage de fruits et légumes, moins de viande et de graisses animales et surtout une nourriture variée. Non seulement on varie ainsi les plaisirs, mais on s’assure également un apport suffisant en substances protectrices contenues dans les différents aliments. Voici quelques conseils bien utiles pour réduire notre impact sur l’environnement et préserver notre santé :

  • Diminuons notre consommation de viande.
    Pour un adulte, il est recommandé de consommer 100 g de viande trois à quatre fois par semaine. Et n’abusons pas de la charcuterie  : très riche en graisses, elle joue un grand rôle dans l’excès de cholestérol qui cause tant de maladies cardiovasculaires. De plus, elle fait la part belle aux additifs (colorants et conservateurs).
  • Varions les sources de protéines.
    La consommation de protéines animales est nécessaire mais l’abus de viande peut nuire à la santé. En alternant viandes rouges et blanches, poissons, oeufs, fromages et protéines végétales (soja, pois chiches, lentilles...), on peut varier sa ration quotidienne de protéines en limitant les risques de priver l’organisme d’un constituant essentiel. Les protéines végétales comme les lentilles, le soja, les céréales ont l’avantage d’être en grande partie composés d’acides gras insaturés, c’est-à-dire de fournir le bon cholestérol, celui qui protège nos artères.
  • Consommons plus de fruits et légumes.
    Les fruits et légumes constituent la base d’une alimentation saine. Ils stimulent le transit intestinal et contiennent un grand nombre de substances protectrices. Leur effet bénéfique est dû à plusieurs substances et surtout à leur combinaison à l’état naturel : les vitamines, les sels minéraux, les fibres alimentaires et les autres substances végétales.
  • Préférons les produits locaux, de saison et issus d’une agriculture respectueuse de l’environnement.
    Les produits locaux et de saison réduisent le recours aux transports aériens et routiers. De plus, les produits frais contiennent généralement moins de conservateurs chimiques que les produits parcourant de longues distances. 1kg d’agneau de Nouvelle-Zélande acheminé par avion a demandé 4 à 5 fois plus d’énergie qu’un agneau élevé localement. Un fruit importé hors saison par avion consomme pour son transport 10 à 20 fois plus de pétrole que le même fruit produit localement et acheté en saison. D’autre part, la viande biologique est peut-être plus chère mais si nous limitons notre consommation de viande, la dépense finale sera moindre, avec un bénéfice évident pour notre palais et notre santé. Consommons moins mais mieux !

.

(source http://www.ecoconso.be)

null



Depuis un peu je me pose la question d'adopter un régime végétarien, moi qui n'aime pas manger de viande (surtout de la viande rouge) et après recherches et diverses lectures je m'aperçois que ce type de régime alimentaire résoudrait bien des problèmes engendrés par la surconsommation de viande....

Pour en savoir un peu plus sur le régime végétarien, c'est ICI

Commenter cet article

ღ ღ ღ ♥ nessa ♥ღ ღ ღ 27/09/2009 22:55


tres bel article ! par contre dans la famille on adore la viande...mais comme ça coute cher on prefere en manger peu mais bio en plus ça colle avec mon type d'alimentation j'en reparlerai
prochainement sur mon blog; si non je rentre de mon week-end et aps eu le temps de faire le colibri j'espere demain, bravo pour belle maman hihi et pas de nouvelles d'astréa dans ton enquete ?
tiens moi au courants car je n'ai plus son mail gros bisous


☼♥ Lajemy ♥♪ 28/09/2009 13:13


j'ai hâte de voir ça.... (ton article) Pour Astrea j'ai demandé à quelques autres bloggueuses et personne n'a de nouvelles, pas même les plus fidèles.... à suivre
gros bisous à toi


Andree 26/09/2009 23:18


Merci pour ces rappels intéressants et importants , bonne soirée Lajemy


☼♥ Lajemy ♥♪ 27/09/2009 20:02


 bonne soirée à toi ! bisous


ecureuilbleu 26/09/2009 22:28


Ton article est intéressant. Nous mangeons trop de viande, c'est sûr. Pour ma part je n'en mange pas le soir. Mais le régimé végétarien ne m'attire pas... Bonne soirée à toi !


☼♥ Lajemy ♥♪ 27/09/2009 19:56


je n'en mange pas beaucoup moi non plus....


La Renarde 26/09/2009 22:10


Il faut respecter notre corps et notre terre pour respecter notre âme.


☼♥ Lajemy ♥♪ 27/09/2009 19:55



je suis bien d'accord, je ne veux surtout pas faire de mal à mon corps....



Laure-H 26/09/2009 22:04


oh, je n'avais pas vu ton article sur Colibri Zen! Bel article, en tout cas, documenté, intéressé et intéressant...
Tu nous dis si tu t'y mets?
rebisous bisous


☼♥ Lajemy ♥♪ 27/09/2009 19:54


je vous dirais, j'ai un peu la trouille au niveau des carences mais dans tous les cas je ne mange déjà pas beaucoup de viande alors.... bisous bisous