Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un peu de tout : blog, conseils nature et bien être, tech

Mon ptit poney est parti

Mon ptit poney est parti

Dimanche fût une bonne grosse journée de merde comme on dit. Je venais de publier l'article sur les oasis et je regarde dehors en direction du hangar des chevaux (en général quand je regarde vers les chevaux c'est qu'il se passe quelque chose....) et là je vois mon petit poney aveugle couché devant le hangar, là sous la pluie glaciale. Pas normal, non vraiment pas normal..... J'appelle mon mari et nous y allons, sous une pluie verglaçante, on tente de relever petit bonhomme, sans succès. On le couvre, on le frotte avec de la paille, on l'entoure de paille, on frotte ses membres avec des crèmes pour chauffer qu'il puisse se relever, on essaie, une fois, deux fois, trois fois.... on lui donne du sucre, peut être que le shoot de glucide lui donnera the coup de fouet, non.... alors on tend une grande bâche pour qu'il soit à l'abri, on l'entoure de paille et on le réchauffe, nos doigts deviennent insensibles tant ils sont gelés, il grêle maintenant, et il pleut tellement que tout déborde, et cette question dans ma tête, comment faire pour le relever ? un dimanche, avec un temps d'apocalypse, sans équipement ? voilà le truc, sans équipement, pas un tracteur, pas une fourche, rien pour nous aider et aider mon ptit bonhomme à se relever faire juste 3 pas et être ainsi plus confortable, j'enrage, ma colère de n'avoir pas les moyens de m'occuper correctement de ce petit gars me serre le ventre, ben non quand t'es pas agriculteur t'as droit à rien pour t'aider, pas de subvention pour acheter du matos, t'as juste le droit de relever tes manches et faire de ton mieux avec ce que tu as là autour de toi, j'enrage contre la vie, j'enrage contre les circonstances, j'enrage et je me bats, pour ce petit père qui dépend de nous à ce moment précis.... Toute la journée passe ainsi, on le cajole, on le réchauffe, l'anesse et la jument qui nous restent sont là avec nous, chacun fait de son mieux et plus les heures passent et moins l'espoir qu'il se relève est là.

Puis vient la nuit, nous allons nous coucher en se disant que peut être pendant la nuit un miracle ? je ne dors pas, comment dormir avec cette rage et cette inquiétude. Je me relève, me rhabille, et sors rejoindre mon ptit courageux qui lutte. Je suis surprise, autant la journée était grise et noire avec toute cette pluie, autant la nuit et claire, les étoiles sont bien visibles, il ne pleut pas, il fait froid certes mais il n'y a pas de vent, tout semble si paisible et si beau. Je m'accroupis, je caresse la tête de mon petit poney qui en redemande, je lui chante une chanson, le temps s'arrête, les juments sont là, on ne sent plus le froid, tout est calme, tout est fluide, cette nuit est si belle, mon petit poney si serein, on dirait même qu'il sourit....

Je retourne dans la maison et m'allonge un peu, de temps en temps je surveille d'un oeil par la fenêtre, j'ai dû m'assoupir, les juments ne sont plus près de mon petit bonhomme, je ne veux pas qu'il soit seul alors je ressors, je m'agenouille et constate qu'il est déjà parti, tout à l'heure en souriant, pendant que ma main le caressait et ma voix le guidait.

Comme à chaque fois, ma peine est immense, celle d'une personne "normale" est déjà difficile, chez moi c'est multiplié par 100 000, la seule chose que je sais c'est que je ne veux plus jamais revivre ces moments où je me sens impuissante parce que je n'ai pas l'équipement adéquat, parce que j'ai compris depuis plusieurs années qu'il est temps pour moi de changer de direction, de vie, mon corps ne peut plus vivre ces épreuves, mon coeur ne peut plus supporter ces déchirements. Ah si il y a autre chose, je suis fière d'avoir permis à mon petit poney aveugle de vivre 11 ans en liberté à la maison, sereine de savoir qu'il est parti dans le calme, chaudement enroulé dans sa couverture et sa paille, avec son humaine le caressant même si tout ça ne change pas ma peine

hier mon petit poney Gamin est parti......

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Gamin a été heureux chez toi, comme tous les animaux que tu as recueillis. Il est parti au "royaume des poneys" après ces 11 années de tendresse partagée.<br /> Je t'embrasse, de loin, c'est permis.
Répondre
S
Merci Françoise de ton petit mot, oui c'était une belle époque de vie qui change petit à petit avec les départs de Diamant en 2015 et maintenant de Gamin. Il reste encore Jemy et Babeth qui vieillissent tranquillement et une petite fermière qui est entrain de suivre le fil de la vie en changeant elle aussi.... Je t'embrasse aussi
J
Il a eu une vie heureuse chez toi même avec son handicap... Moment douloureux de perdre aussi un animal, la peine reste la même... A présent il vit dans ton coeur, amitiés JB
Répondre
S
Merci de mots Jill. Bises