Babeth et le maréchal ferrant

Publié le par Lajemy

Lorsque j'ai récupéré Babeth au mois de mai (je rappelle ici que j'ai créé une petite association de sauvegarde des équidés les sabots de poupoutland ) on m'avait prévenue qu'elle n'était pas éduquée et que les visites du maréchal ferrant étaient toujours difficiles.

J'ai donc pris garde dès son arrivée de la licoler, avec douceur, de lui curer les pieds toujours en la mettant en confiance, etc... Tout se passait bien et j'étais étonnée. Il faut dire que j'apprend à parler cheval mais je n'avais jamais eu l'occasion de parler l'âne.

Forte de mes expériences réussies pour lui curer les pieds, je ne m'attendais pas à ce que la visite du maréchal ferrant tourne au rodéo anesque ! Pendant le parage des antérieurs, je lui gratouillais l'encolure et elle posait sa tête sur moi, tout allait bien. Puis vint le tour des postérieurs et là on a eu droit à un rodéo, à une figure de style où Babeth s'est jettée au sol, etc.... Je n'avais jamais vu ça, même avec mes chevaux !

J'ai donc demandé conseil à Véronique de Saint Vaulry (www.saintvaulry.com) et j'ai entamé un programme visant à redonner confiance à Babeth basé sur le renforcement négatif (tant qu'elle bouge j'essaye de lui prendre les pieds, dès qu'elle cesse je cesse) et en cherchant à la mettre en situation de confiance lors de la prise des pieds. Tout se passe bien dans son pré, cependant hier je l'ai remise en situation exactement dans les mêmes conditions qu'avec le maréchal et là elle a rué, moins violamment qu'avec le maréchal mais elle s'est enfermée dans une espèce de méfiance mêlée à de la peur que j'ai bien eu du mal à désamorçer.

Rien est perdu et je sais qu'avec du temps et de la patience on fait des miracles, mais si vous avez des petits trucs à m'indiquer pour lui facilier le parage, ce n'est pas de refus !

Et puis comme dit Véronique de Saint Vaulry, parler l'âne est plus facile que parler le cheval puisqu'ils sont presques humains !

Publié dans chevaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Ah la sacrée Babeth...j'en suis sur que tu vas y arriver avec elle !!!
Répondre
~
J'aime ta dernière phrase...
Merci de les aimer
Répondre
L

J'avoue que je découvre l'âne, j'ai des chevaux depuis 10 ans mais je n'avais jamais eu d'âne et je suis très agréablement surprise par le comportement de Babeth. Un cheval est grégaire, instinctif
mais l'âne a ceci d'humain qu'il réfléchit et qu'il se soucie de l'humain qui est à ses côtés, c'est fabuleux ! La façon de braire aussi est différente en fonction de la situation et j'apprends
doucement à reconnaitre chaque "parole" de Babeth....