Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Souvenez vous, je vous ai déjà parlé du Plantain (cliquez sur le mot pour accéder au billet) et même si je n'ai pour l'instant pas testé (ils ont un peu peur que je les empoissone à la maison, c'est bizarre non ?) je vous livre ce que j'ai appris

 

En feuilletant le livre de François Couplan "les bonnes mauvaises herbes" j'ai eu confirmation que cette fabuleuse plante sauvage qui a pas mal de vertus médicinales se cuisine.

 

null

 

Les jeunes feuilles tendres peuvent se manger en salade et leur goût rappelerait celui du champignon.

 

Les feuilles plus agées doivent être cuites, ou en soupe ou traitées comme un légume. Elles sont cependant amères.

 

D'après François Couplan, une soupe dépurative de printemps est encore préparée dans certaines régions, mèlant des feuilles de plantain, de pissenlit et de jeunes pousses d'orties.

 

Bien entendu je ne vous livre pas le contenu complet du livre.....

 

Mais j'ai aussi appris récemment que le plantain était couramment cuisiné au Moyen Age ! Il est incroyable que nous ayons perdu tous ces savoirs et ces saveurs et que nous considérions aujourd'hui cette plante riche en vitamines, sels minéraux, tains et mucilages comme une mauvaise herbe !

 

Recette médiévale : TERRINE DE POULET AUX DEUX PLANTAINS

 

400 g de plantain corne de cerf

150 g de plantain lancéolé

400 g de viande de poulet hachée

300 g de poitrine de porc fraiche hachée

3 feuilles de sauge, 2 feuilles de laurier, 1 branche de thym

2 oeufs

60 g de mie de pain

10 cl de vin doux

20 g de poudre fine (= 8g de gingembre en poudre, 25 g de cannelle en poudre, 1 g de girofle en poudre, 1 g de cardamone en poudre, 25 g de sucre roux en poudre)

6 baies de genièvre

1 cuillère à soupe de saindoux

 

Cuire le plantain et la sauge dans le saindoux pendant 10 minutes, mélanger et hacher grossièrement. Réserver.

Dans un saladier mélanger la viande, l'oeuf, la mie de pain, le vin, les épices et herbes. Saler et poivrer.

 

Tasser la moitié de la farce dans le fond d'une terrine, disposer un lit de plantain cuit et recouvrir avec le restant de la farce.

Poser le laurier et le thym au dessus et fermer avec le couvercle.

Cuire la terrine pendant 1h30 à 200°.

Servir froid sur une salade de jeunes feuilles de plantain.

 

Et quand on sait que les traditions alimentaires médiévales proposaient "un véritable art de vivre, source de bien être physique et moral capable de prévenir la maladie", on hésite plus (pas comme mes gars) on se lance !

 

 

Tag(s) : #recettes de campagne

Partager cet article

Repost 0